ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
LINDA NAEFF 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Qui est -elle?

LINDA NAEFF  
 
 
Linda Naeff est née le 22 février 1926 à Bagnolet, près de Paris.Elle est d’origine Suisse, du Jura bernois. 
De 1936 à 1940, elle passe sa jeunesse entre Paris et le Jura français. Effrayée par la guerre, la famille s’enfuit et revient en Suisse. 
Linda est la seconde des cinq filles de la famille, elle en est fortement marquée puisqu’elle signe toutes ses œuvres LM II : Linda, matricule deux. 
A 60 ans, elle ressent le besoin de laisser sortir les souffrances de sa vie passée, tues jusqu’alors. 
Autodidacte, elle suit tout d’abord quelques cours du soir de peinture de 1987 à 1991 à l’Ecole des Arts décoratifs où son professeur D. Cornaglia l’encourage à persévérer dans son univers bien personnel, loin des natures mortes étudiées en cours… 
En 1991, elle cesse les cours de peinture et commence un cours du soir de sculpture et modelage avec Mme D. Zweifel, attirée par la plasticité de la terre qui lui permet d’exprimer plus encore les expressions hallucinées de ses personnages. 
Chez elle, dans sa cuisine encombrée, chaque soir elle produit avec frénésie des œuvres à partir de matériel récupéré : boîtes de chocolat, planches de sommier, papiers, cartons, serviettes de couleur, autant de supports qui excitent son imagination débordante. 
Elle écrit aussi des poèmes et des textes souvent en lien avec ses tableaux qui explorent l’univers de l’enfance triste, de la solitude dans le couple, de la liberté rêvée, mais aussi de la révolte face à l’injustice, au malheur dans lequel elle se reconnait souvent, elle qui a connu le déracinement, un viol, plusieurs fausses couches, la mort tragique de son petit-fils et la maladie d’Alzheimer de son époux.  
Tout ce qui compose son quotidien est utilisé de façon originale et créative, et parfois aussi engagée politiquement, dans une sorte d’anarchie très personnelle. 
Toutes les techniques sont explorées avec la fureur de créer, vite, dans l’urgence des sentiments ressentis, avant que l’émotion ne s’estompe, mais avec un humour cynique, très lucide et décapant ! 
Jusqu’à son décès en 2014, d’un cancer du sein, elle créera environ 4'000 tableaux, 500 sculptures et objets, sans jamais vouloir s’en séparer.Ces œuvres sont des fragments de son histoire, elles lui permettent de survivre.  
 
 
 
The outsider artist hasn’t done any school or academy, if he has been there aroud, its only to follow a basic teaching ( in which he mainly seek reassurment), and that he will quickly desert. Morever, he often begins his activities at a relatively advanced age, or he expresses his talent in a concentrated period of time. 
 
His style could be very similar in all his paintings or during his whole life, or at the contrary, expressed in very various ways. The style is never a goal, but a way to deliver a message. 
 
The artist never try to create an effect by expressing his visions, his inconscient, his fears and vertigo, but only to exorcise them. He only cares about the thruth and strengh of the images. The paintings of the outsider artist always show us an intense sensitivity for intimate significations which communicate immediatly with the spectator. 
 
Soreya Hestermann-Azarmsa -HISTORIENNE DE L'ART 

(c) Linda Naeff - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 3.02.2020
- Déjà 10216 visites sur ce site!